Les évènements malheureux de Cote d'Ivoire

Publié le par romaric

Les événements  malheureux qui ont eu lieu en Côte d'Ivoire ont endeuillé des milliers de familles. Des hommes ont été assassinés à l'arme blanche ou à l'artillerie lourde. Certaines mères de famille se sont fait violentées, parfois sous l'œil horrifié des siens. Fuyant les violences d’Abidjan, de nombreuses personnes ont abandonné leurs maisons pour se réfugier dans des villages à l'intérieur du pays. En outre, compte tenu des salaires qui avaient été suspendus et du manque criard de médicaments dans les hôpitaux, de nombreux fonctionnaires n'arrivaient plus à nourrir leur famille ni à se faire soigner. On a donc enregistré de très nombreux décès dans les Chu et autres centres de santé. Ces événements traumatisants ont martyrisé durablement l'esprit du peuple ivoirien, qui n'avait jusqu'alors jamais connu de violence sous cette ampleur. D'autant plus que des illuminés prédisaient pour la Côte d'Ivoire une ère de tranquillité et de prospérité sans précédent. Enhardis par ces messages qui semblaient  susciter l'espoir, une bonne moitié des ivoiriens était confiant en l'avenir. Mais les événements dramatiques qui se produisirent plus tard démontrèrent le caractère fallacieux des prédictions énoncées par ces religieux1. Perdant aussitôt la foi, bon nombre de chrétiens désertèrent les lieux de culte et se mirent à blasphémer le nom Dieu. Ils étaient furieux, se sentant trahis pour n'avoir pas été  "délivrés par lui au jour de la détresse" . D'autres, en revanche refusèrent de céder au désespoir, considérant que tout ceci n'était qu'une épreuve imposée par Dieu à la Côte d'Ivoire, qui en sortirait grandie. Aussi, avec une féroce détermination, ils ne cessèrent de lui adresser des supplications ferventes, persuadés qu’il leur viendrait en aide. Toutefois, la situation demeurant inchangée, même parmi ceux-là, quelques uns sombrèrent dans le découragement.             

Publié dans Société

Commenter cet article