Dites non au harcèlement sexuel !

Publié le par romaric

Plus de la moitié des femmes sont victimes de harcèlement sexuel sur leur lieu de travail. Beaucoup d'entre elles sont meurtries et blessées dans leur amour propre. Chez d'autres, le cauchemar semble plus effroyable car elles se donnent la mort. À l'évidence, le harcèlement sexuel est un fléau qu'il convient de combattre énergiquement. Cet article énumère quelques conseils utiles pour y arriver.     

 

Le harcèlement sexuel se définit comme une invite amoureuse insistante et répétée, pratiquée par un supérieur hiérarchique, un collègue de travail ou une connaissance. Il revêt diverses formes : gestes déplacés, propos lascifs ou  grivois, regards appuyés. Une femme qui, contre sa volonté, est victime de ses agissements fait l'objet d'un harcèlement sexuel. Il lui faut sans tarder prendre des dispositions pour y mettre un terme. Cependant ce n'est pas chose aisée pour la victime quand le bourreau détient l'autorité, quand il s'agit du chef d'entreprise par exemple. Certaines femmes intimidées ont préféré se taire, choisissant plutôt de souffrir en silence. Ce faisant, elles se sont fait davantage de tort sur le plan psychologique, social et physique. Le harcèlement moral constitue selon la Cour suprême une violation des droits civils de la victime. En s'appuyant sur la loi, une femme harcelée peut engager des poursuites judiciaires contre son employeur et obtenir gain de cause. Le tribunal exigera des compensations financières pour le préjudice moral subi après avoir sanctionné le fautif. Pour que ses plaintes soient recevables, la victime doit cependant rassembler des preuves incriminant l'accusé, le témoignage d'autres personnes, des enregistrements audio etc.

 

Mais comment une victime du harcèlement sexuel doit-elle réagir face à son agresseur? Une attitude ferme est indispensable. La femme doit opposer une résistance farouche à toute personne qui voudrait qui la harcèlerait. Faire clairement savoir au harceleur  qu'on déteste ses propos salaces et encore plus ses gestes inappropriés est important. Mais cela doit être dit sur un ton catégorique. En général, la fermeté peut décourager celui qui se livre au harcèlement. Si tel n'est pas le cas, il faut dénoncer l'indélicat personnage à la direction qui se chargera de le rappeler à l'ordre. Parfois, il faudra même envisager de changer de lieu de travail ou engager des poursuites pour mettre fin au calvaire.

 

Pour prévenir le harcèlement sexuel, il est nécessaire d'adopter une attitude strictement professionnelle envers ses collègues dès le début. Une familiarité excessive est à proscrire car elle peut ouvrir la voie à des attitudes équivoques. En outre, il est très important de porter une tenue qui sied au cadre professionnel même si une mise plus décontractée n'est pas une excuse pour le harceleur. Certains collègues ont une réputation sulfureuse, mieux vaut redoubler de vigilance en leur compagnie et peut-être décliner poliment leurs invitations. On ne se montre pas asocial en réagissant de la sorte mais prudent.     

Publié dans Société

Commenter cet article

Andry 11/07/2011 17:44


Connaissez-vous la vengeance?
Planifiez votre revanche sur ces miséreux!
Andry


romaric 02/08/2011 18:21



Ce court article n'est qu'une esquisse sur ce sujet délicat. Elle ne constitue en aucune manière une sorte de vendetta...planifié contre qui...je me le demande...